Quelle égalité des chances à l’école?

Extrait de « Louis le Grand, la fabrique à élites »,  un reportage tiré de M6 Capital – « Réseaux, privilèges, écoles, les secrets de la réussite en France » (diffusé le 28/03/2010)

67,2% de mentions très bien parmi les bacheliers de LLG en 2018

Reportage :

Q1. Citez des anciens élèves devenus célèbres

Q2. Quelle est la particularité de LLG au niveau du recrutement ?

Q3. Quelle proportion d’élèves est finalement admise à l’issue de la sélection des dossiers ?

Q4. Quelle est l’utilité des cours de maths en chinois ?

Q5. Quelle école a fait le père d’Ethan ?

Q6. Quelle est la profession du père de Charles ?

Q7. Qu’a prévu Charles pour les vacances ?

Q8. Quelle moyenne a obtenue Soukeina en maths à LLG ?

Q9. Combien d’élèves intégreront des classes préparatoires aux grandes écoles ?

Interview de Richard Descoings :

Q10. Pourquoi l’accès aux meilleurs établissements s’est-il réduit pour les catégories les moins favorisées ?

Q11. Le niveau social a-t-il une forte influence sur la réussite scolaire ?

Q12. Quel est l’intérêt de l’entre-soi pour l’élite sociale ?

Publicités

Le prix Nobel d’économie décerné à William Nordhaus et Paul Romer

Le prix Nobel d’économie a été attribué lundi 8 octobre aux Américains William Nordhaus et Paul Romer. Le comité Nobel a voulu mettre en valeur cette année les recherches sur le changement climatique et l’innovation technologique dans l’analyse économique.[…]

William Nordhaus, 77 ans, a été le premier, dans les années 1990, à modéliser le lien entre l’activité économique et le climat en conjuguant les théories et l’expérience tirées de la physique, de la chimie et de l’économie (modèle DICE). Ces travaux font aujourd’hui autorité et servent à prédire ou quantifier les conséquences des politiques climatiques, par exemple la taxe carbone.

Paul Romer, 62 ans, a, lui, posé les bases de la théorie de « la croissance endogène ». Il a montré comment « l’accumulation d’idées soutient la croissance économique sur le long terme » […].

http://www.rfi.fr/economie/20181008-le-prix-nobel-economie-decerne-william-nordhaus-paul-romer

Les parités de pouvoir d’achat (PPA)

Les parités de pouvoir d’achat résumées par la Banque Mondiale:

Par exemple:

Un même panier de biens coûte 100€ en France et 110$ aux US.
Pour 1 euro, on aura donc 1€ = (110/100) = 1,10$ PPA
Avec une unité monétaire, un français peut s’acheter 1,1 fois plus de biens et services qu’un américain (ou 10% de plus).

Dans ce cas le PIB français est de ~2000 milliards x 1,10 = 2200 milliards de $ PPA.
Dans notre exemple, comparés aux américains les français sont plus riches que ne le laisse penser leur PIB car les prix sont moins élevés en France.
On a donc réévalué le PIB français car avec une unité monétaire, ils peuvent se procurer plus de biens et services.

L’utilisation de la méthode PPA conduit souvent à réévaluer le PIB des pays en développement car les prix y sont très bas.

 

Les agriculteurs peuvent louer des abeilles pour polliniser les vergers

Une start-up élève des abeilles sauvages qui ne produisent pas de miel mais sont plus efficaces que leurs homologues mellifères pour répandre le pollen. Si cette solution est compatible avec une agriculture biologique, elle démontre toutefois «que la nature n’est plus en mesure de vivre par elle-même», regrettent des apiculteurs.[…]

Pour maîtriser ce cycle, ils mettent en place sur les parcelles ciblées des boîtes, sortes d’abris pour que les abeilles s’y installent et pondent leurs œufs. Durant la saison, les abeilles se nourrissent, pollinisent les parcelles ciblées puis viennent pondre leurs larves dans les lieux dédiés. À la fin de la saison, après la floraison, la société récupère les cocons, les trie, sépare les mâles des femelles, les nettoie puis les conserve en chambre froide pendant l’hiver. Ensuite la start-up guette les premiers signes du retour des beaux jours ; c’est alors qu’elle réactive la transformation des larves en abeilles grâce à la chaleur. Puis elle les lâche sur les parcelles où elle a installé ses abris au préalable… Et ainsi de suite. Chaque année, elle récupère plus de larves et peut ainsi faire grossir son cheptel d’abeilles d’année en année.[…]

http://www.lefigaro.fr/societes/2018/06/10/20005-20180610ARTFIG00003-les-agriculteurs-peuvent-louer-des-abeilles-pour-polliniser-les-vergers.php