L’Inde a réussi son pari de placer une sonde en orbite de Mars mercredi, un succès pour cette première mission indienne vers la planète rouge conçue à coût réduit et en un temps record. Elle a été conçue et produite en un temps record et avec un budget réduit. Avec un budget de 74 millions de dollars, la mission indienne n’a coûté qu’une fraction de la sonde Maven de la Nasa placée en orbite de Mars avec succès dimanche.

La mission indienne a en effet été conçue selon le principe du « jugaad », un principe typiquement indien que l’on pourrait rapprocher du « système D » et qui consiste à trouver la solution la moins onéreuse possible.

« Jugaad », vient d’un mot hindi signifiant « savoir se débrouiller et trouver des solutions dans des conditions hostiles ». En français, l’innovation « jugaad » est traduite par « innovation frugale », celle dont l’objectif est de trouver des solutions radicalement nouvelles, mais économes en matières premières, en énergie. Bref, peu coûteuses… mais très astucieuses.

Plutôt que de développer une sonde très sophistiquée à partir de rien -comme l’a fait la Nasa- les ingénieurs et scientifiques de l’ISRO ont conçu un satellite « good enough« , en recyclant et en assemblant des équipements anciens.

Ils ont également eu largement recours à des tests de simulation par ordinateur, bien moins chers. Et enfin, ils ont conçu la fusée de telle manière qu’elle puisse tourner autour de la Terre pendant un mois, afin de prendre suffisamment de vitesse pour pouvoir se propulser ensuite vers la planète Mars – un choix qui va permettre une impressionnante économie de carburant.

https://mignardses.files.wordpress.com/2014/09/46acc-mangalyaan.jpg

 

Publicités