Longtemps, les spécialistes ont considéré qu’il existait des caractéristiques propres au vote féminin :

– Elles étaient plus abstentionnistes jusque dans les années 1960 (jusqu’à 12 points de pourcentage de plus que les hommes aux municipales de 1953 et aux législatives de 1962).

– Elles votaient moins à gauche (entre 10 et 13 points de moins que les hommes de 1946 à 1973, puis de 5 à 9 points jusqu’en 1981).

– Elles accordaient en revanche moins de suffrages à l’extrême droite que les hommes.

Des différences qui tenaient aussi au moindre accès des femmes aux études supérieures, notent les spécialistes. Mais ces notions anciennes ont changé.
En 2012, selon une étude de l’institut de sondage CSA, le vote féminin n’est plus différent du vote moyen. Nicolas Sarkozy ou François Hollande ont récolté autant de bulletins d’électrice que d’électeur, même si le CSA note un très léger écart pour les voix accordées à Jean-Luc Mélenchon (10 % chez les femmes contre 11,11 % en général). La « normalisation » s’opère aussi pour le vote Front national, qui devient identique chez les hommes et les femmes, après avoir été, on l’a dit, plus faible chez ces dernières. […]

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/04/29/comment-votent-les-femmes_4625316_4355770.html

Publicités