Utilisable pour le chapitre 1.3, une étude réalisée par trois chercheurs en sciences politiques montre l’efficacité du travail de porte-à-porte.

En quelques mois, les volontaires socialistes avaient frappé à plus de cinq millions de portes, soit 15% des foyers français. Les chercheurs l’assurent :

Ce sont principalement des électeurs Front National qui ont été convaincus par le porte-à-porte ; après la visite d’un volontaire, 20% des électeurs qui sapprêtaient à voter pour Marine Le Pen au premier tour ont finalement choisi François Hollande.A lui seul, le porteàporte a fait gagner 280 000 voix à François Hollande, soit ¼ de l’écart le séparant de Nicolas Sarkozy au second tour.

Lire l’étude et sa méthodologie:

Le porte-à-porte, l’arme anti-FN

Publicités